Tutoriels Web

Comment éviter les bombardements Zoom

Par Raphael, le 16 mars 2021 — 4 minutes de lecture
Comment éviter les bombardements Zoom

Zoom bombing est une chose maintenant que Zoom est devenu le service incontournable pour la tenue de cours en ligne et de réunions / conférences. C’est quand quelqu’un qui n’est pas invité à une réunion, se joint et est inapproprié ou perturbateur. Il y a eu des incidents où des gens ont montré, entre autres, des images offensantes et racistes. Zoom travaille d’arrache-pied pour rendre ses flux plus difficiles à empiéter, mais tant que tout n’est pas sécurisé, voici quelques mesures que les organisateurs de réunion peuvent faire pour empêcher les bombardements Zoom.

Changer le mot de passe

Pour tenter de sécuriser les réunions, Zoom ajoute désormais un mot de passe automatiquement à toutes les nouvelles réunions créées / programmées. Seuls les participants avec le mot de passe peuvent participer à la réunion. Le mot de passe est un simple code numérique, c’est donc une bonne idée de le changer en quelque chose d’unique et d’utiliser un mot de passe différent pour chaque réunion.

Assurez-vous que les mots de passe que vous utilisez ne sont créés sur aucune sorte de modèle, par exemple, ne commencez pas à parcourir la liste de vos personnages préférés d’une émission de télévision.

Communication des mots de passe

Il peut être pratique d’envoyer des mots de passe avec l’invitation à une réunion, mais les participants auxquels vous envoyez l’invitation et le mot de passe risquent de ne pas le savoir, par exemple, dans des captures d’écran. C’est une bonne idée de retenir un mot de passe jusqu’à ce que la réunion commence. C’est évidemment beaucoup moins pratique, mais cela peut aider à éviter des perturbations plus tard.

Filtrer les participants

Cela signifie encore une fois plus de travail pour les organisateurs de réunions, mais cela peut aider à long terme. Assurez-vous de filtrer les participants qui rejoignent la réunion avant de les autoriser. Par défaut, Zoom a activé les salles d’attente pour toutes les réunions, mais il peut être difficile de vérifier chaque participant. Vous pouvez demander aux participants d’ajouter quelque chose à leur nom chaque fois qu’ils rejoignent, par exemple leur code d’inscription à l’université. Cela vous permettra de les filtrer plus facilement. Conseillez aux participants d’utiliser leurs vrais noms et non des pseudonymes ou des pseudonymes aléatoires.

Il peut également être utile de demander aux participants de confirmer leur présence s’ils assisteront à une réunion afin que vous sachiez quel sera le nombre total de participants. Il existe également une option pour «Verrouiller les réunions» qui empêchera davantage de personnes de se joindre une fois la réunion verrouillée. Ceci est utile mais contre-productif si vos participants ont du mal à se connecter à temps, par exemple les étudiants qui travaillent. Utilisez votre meilleur jugement avec cette fonctionnalité.

Garde ça secret. Protégez-le.

Encouragez tous les participants à garder secret tout ce qui concerne une réunion. Ne partagez pas de liens vers une réunion sur des groupes Facebook ou des groupes de discussion. Encore une fois, cela ajoute une couche d’inconvénients car la publication d’un lien à un seul endroit facilite la communication en masse. Dans ce cas, vous pouvez créer un groupe WhatsApp où seul l’administrateur est autorisé à publier et à ajouter des personnes qui assisteront régulièrement à des réunions. Partagez des liens dans le groupe et avertissez tout le monde de ne pas les partager en dehors du groupe.

Essayez d’être la source centrale d’informations pour un lien de réunion afin que les autres participants ne finissent pas par le demander à d’autres, qui pourraient les partager sur un canal non sécurisé.

Passez à l’offensive

Si malgré tout, vos réunions sont bombardées, vous avez probablement une taupe entre les mains et vous devez savoir de qui il s’agit. Selon le nombre de participants que vous attendez, divisez-les en petits groupes et invitez-les à différentes réunions. Vérifiez lesquelles de ces réunions ont été bombardées et vous pourrez peut-être savoir qui divulgue les informations.

Raphael

Raphael

Partie intégrante de l'équipe Levonsys, je suis chef de rubrique des sections Web et Kodi. Vous retrouverez au travers de mes articles, de nombreux guides sur divers outils Web, mais aussi attelant aux applications mobiles sociales.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.